Histoire de la Terre et de la vie - Actualités géologiques

Non classé

Encore des bêtises sur la construction de la Grande Pyramide de Khéops

Des poteries en trachyandésite, qui auraient été coulées d'après Krasniqi.

Un certain Fehmi Krasniqi, spécialiste en images de synthèse, a publié le 4 décembre 2019 une vidéo sur YouTube qui prétend dévoiler les secrets de la fabrication de la Grande Pyramide de Khéops. Comme elle dure 3 heures et 35 minutes, je ne l’ai pas regardée. J’ai cependant vu qu’il était question dans les commentaires de la fonte du granite et j’ai cherché ce passage. Je démontre ici pourquoi cette théorie est absurde. Je ne m’attaquerai pas aux arguments archéologiques car je n’ai aucune compétence en la matière. La géologie, plus exactement la pétrologie (l’étude des roches), est en revanche mon domaine.

Krasniqi affirme que les Égyptiens ont fabriqué des lentilles géantes qui concentraient les rayons du Soleil et permettaient d’atteindre une température de 2 000 °C afin de fondre des roches. Ils obtenaient un magma qui était coulé dans un moule, comme ceci :

De cette manière, ils pouvaient obtenir des pierres de toutes les formes qu’ils voulaient et même couler des statues.

D’abord, on se demande pourquoi cette technique, qui utilise une source d’énergie gratuite (le Soleil), n’est pas utilisée aujourd’hui dans le BTP. Peut-être parce qu’il est très difficile, voire impossible, de fabriquer une lentille de plusieurs mètres de diamètre. Pour concentrer la lumière, on utilise des miroirs. Avec eux, on fait aussi bien des fours solaires que des télescopes.

Le four solaire d’Odeillo en France permet d’atteindre des températures dépassant les 3500 °C, plus que suffisantes pour faire fondre une roche, mais le dispositif est autrement plus grand que les lentilles de Krasniqi. La photo ne montre pas les miroirs qui collectent les rayons du Soleil sur la pente à droite. On en voit juste deux.

La fusion d’une roche

Cependant, la fusion d’une roche ne s’effectue pas d’une manière simple. Il faudrait la chauffer dans une sorte de haut fourneau jusqu’à l’obtention d’un liquide qui puisse être coulé. La pétrologie et la métallurgie ont des points communs. Une roche ne fond pas d’un seul coup. Elle commence par se ramollir parce qu’une phase liquide apparaît entre les cristaux. Avec le dispositif décrit par Krasniqi, les roches deviendraient d’abord une pâte qui se déformerait comme du dentifrice. Elle serait composée d’une « bouillie » de liquide et de cristaux, qu’il serait impossible de mouler correctement. C’est pourquoi il faudrait la conserver dans le haut fourneau jusqu’à la fusion de presque tous les cristaux et l’obtention d’un fluide de faible viscosité. Une autre possibilité est d’y ajouter de l’eau puisqu’elle fait baisser la viscosité des magmas.

En laboratoire, on n’utilise pas de haut fourneau mais des autoclaves, qui permettent de faire fondre des roches sous différentes pressions et éventuellement en présence de vapeur d’eau. Les géologues savent donc très bien comment les roches fondent et comment le magma obtenu se solidifie. Dans un diagramme de phase pression-température, il existe deux courbes appelées le solidus et le liquidus, entre lesquelles le liquide et les cristaux coexistent. Une roche dont la température augmente commence à fondre quand elle atteint le solidus. Elle devient totalement liquide quand elle franchit le liquidus.

Voici le diagramme de phase d’une péridotite, roche du manteau supérieur de la Terre composée d’olivine et de pyroxènes dont la fusion est à l’origine de presque tous les magmas. Vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir :

A pression ambiante, la roche commence à fondre vers 1200 °C. Elle devient totalement liquide vers 1800 °C. Ces températures augmentent avec la pression et donc avec la profondeur. Cependant, la présence d’eau abaisse le solidus, surtout vers des pressions de 2,5 GPa, qui correspondent à des profondeurs d’environ 80 km. Autrement dit, l’eau aide la péridotite à fondre. Ce solidus est dit « hydraté ».

Coulée de lave basaltique.
Coulée de lave pahoehoe au Kilauea le 3 mai 2003. Elle est basaltique et peu visqueuse. USGS, domaine public.

Voici maintenant le diagramme de phase d’un granite, où seul le solidus a été représenté :

Les géothermes de deux croûtes continentales (CC) ont été représentés. Dans une croûte épaissie, sous des montagnes, le géotherme C2 croise le solidus, ce qui signifie que le granite peut être partiellement fondu.

A pression ambiante, le granite commence à fondre vers 1000 °C. La température de fusion diminue quand la pression augmente. Ce comportement étrange s’explique par la présence d’eau. Le granite est une roche hydratée. L’eau est contenue dans certains minéraux comme la biotite (mica noir). Elle est libérée lors de la fusion sous forme de bulles de vapeur d’eau dans le magma.

Le problème de la viscosité du magma

On voit bien que la fusion d’un granite est complexe. Le début de la fusion donne un mélange pâteux de liquide et de cristaux. Il y a un autre problème que Fehmi Krasniqi ignore totalement : celui de la viscosité d’un magma (cliquez sur ce lien pour lire un article détaillé sur ce sujet). Un liquide n’est pas forcément capable de couler. S’il est trop visqueux, on ne peut pas le mouler.

Les magmas basaltiques comprennent entre 45 et 52 % de silice. Les magmas granitiques ont plus de 63 % de silice, ce qui les rend plus visqueux que les magmas basaltiques. Il est impossible de faire couler un magma granitique sans le chauffer à des températures très supérieures à son point de fusion à pression ambiante. Certains volcans émettent des laves « acides » (riches en silice), mais elles ne s’écoulent pas. Elles forment par exemple des dômes. Comme ces magmas sont chargés en gaz, leurs émissions sont souvent précédés d’explosions. Ainsi, après avoir dévasté la ville de Saint-Pierre le 8 mai 1902, la montagne Pelée a émis une aiguille de dacite. Elle a été observée en mars 1903 et s’élevait jusqu’à 1 566 mètres d’altitude. Elle s’est éboulée par la suite.

Ces deux diagrammes montrent la viscosité de magmas basaltique, andésitique (teneur en silice comprise entre 52 et 63 %) et rhyolitique (teneur supérieure à 63 % comme dans le granite). L’échelle est logarithmique. Le chiffre du haut est donc 10 exposant 15 poises. Dans le diagramme de gauche, les magmas sont secs. Dans celui de droite, on ajoute de l’eau, ce qui diminue leur viscosité. Le minimum obtenu pour la rhyolite à 800 °C n’est toutefois que de 10 000 poises.

On peut ainsi douter que le Égyptiens aient pu couler du magma granitique pour en faire des blocs parallélépipédiques ou même des statues.

Aiguille de dacite de la Montagne Pelée.

Aiguille de dacite de la montagne Pelée. On ne le dirait pas, mais c’est de la lave !

Le refroidissement rapide d’un magma donne une roche vitreuse

Les granites proviennent tous de magmas solidifiés dans les profondeurs de la croûte terrestre. On sait fondre des roches et obtenir des magmas de composition granitique, mais il faut les maintenir dans des conditions de température et de pression élevées pour qu’ils deviennent un granite lors de leur refroidissement. Cette roche est composée de cristaux appelés des grains, qui sont visibles à l’œil nu. Elle est dite grenue. La texture est pegmatitique si les cristaux ont plus d’un centimètre de long, grossière s’ils dépassent les 3 mm, aplitique s’ils ne sont pas visibles à l’œil nu.

Ces cristaux ont besoin de temps pour croître. D’après les expériences de laboratoire qui ont été menées, avec une composition du magma dite haplogranitique (albite, orthose, quartz et eau), une pression de 0,3 GPa et des températures comprises entre 400 et 900 °C, les cristaux blancs ont une vitesse de croissance variant entre 1 mètre par an et 0,03 millimètre par an. C’est très peu !

Quand il est soumis à des température plus basses, un magma granitique ne produit pas de cristaux ou acquiert une texture aplitique. Dans le premier cas, il devient un solide amorphe : un verre. Voilà pourquoi on peut affirmer que les granites des monuments égyptiens, dont la texture est plutôt grossière, ne résultent pas du refroidissement d’un magma à l’air libre. La nature produit de telles roches : ce sont les obsidiennes. Elle doivent leur texture à leur très fort taux de surfusion (différence de température par rapport au liquidus) et leur richesse en silice, qui entrave la formation de germes de cristaux.

À la rigueur, la fusion d’un granite pourrait être partielle, c’est-à-dire que des cristaux de la roche initiale subsisteraient et se retrouveraient dans la roche finale, mais celle-ci comporterait forcément une matrice vitreuse. Plus la fusion serait partielle et plus le magma serait visqueux. Il serait impossible de faire des moulages.

Krasniqi va plus loin en affirmant que les Égyptiens ont également fondu du quartz, du schiste, de la diorite, du gneiss et de la grauwacke. Il montre qu’il n’a pas la moindre connaissance en pétrologie. La diorite est une roche magmatique. Elle résulte donc bien du refroidissement d’un magma, mais elle est grenue comme le granite. Le quartz est un minéral ; ce n’est pas une roche. Peut-être Krasniqi aurait-il dû parler de la quartzite. La grauwacke est une roche sédimentaire. C’était une variété de grès et elle ne se forme pas par refroidissement d’un magma. Un minéral argileux, la chlorite, lui donne une teinte verte que les Égyptiens appréciaient. Les schistes et les gneiss sont des roches métamorphiques. Elles résultent de la transformation à haute pressions et températures de roches magmatiques ou sédimentaires.

Enfin, Krasniqi utilise des expressions dénuées de sens. Il parle par exemple de la grauwacke Mohs 8, ce qui ne veut rien dire. L’échelle de dureté de Mohs est utilisée pour les minéraux et n’a pas de sens pour les roches, sauf si elles sont constituées d’un seul minéral : sel gemme, calcaire ou marbre.

L’expérience de fusion du granite par Fehmi Krasniqi

En janvier 2020, Krasniqi a présenté une expérience durant laquelle il a réalisé la fusion partielle d’un granite rose. Cette roche doit sa couleur aux cristaux de feldspath potassique. La roche qu’il a obtenue était, de propre aveu, vitrifiée. Il a ainsi observé ce que tout géologue sait : la fusion d’un granite ne redonne pas un granite. Il a expliqué son échec par le fait que la roche n’avait pas réellement fondu, qu’elle n’était pas devenue une lave. En réalité, il a réalisé une fusion partielle, donnant à la roche une consistance pâteuse comme expliqué ci-dessus. Ce mélange de cristaux et de liquide était bel et bien une lave, mais toutes les laves ne sont pas capables de couler.

En augmentant la température de plusieurs centaines de degrés, Krasniqi aurait pu augmenter le taux de fusion et diminuer la viscosité de cette lave, mais le résultat aurait été une roche encore plus vitreuse. Les lois de la nature n’obéissent pas à la volonté de cet homme.

Cette vidéo a été produite par la chaîne YouTube Gollum Illuminati

Réfutation de la théorie de Joseph Davidovits, selon laquelle les pierres en calcaire des pyramides seraient synthétiques.

62 Comments

  1. XIII

    Merci, n’étant pas spécialiste et ayant vu le film, j’avais pas mal de doute sur la thèse de ce “chercheur de véritude”. Je n’avais pas le bagage géologique mais je sentais bien qu’un truc clochait et en effet, j’avais souvenir de croissance lente des cristaux dans le granite mais je n’avais pas encore trouvé de source facilement accessible sur internet.

  2. Schacace

    Vous ne parlez pas d’Antoine Lavoisier ?

    Celui ci est pourtant parvenu avec un dispositif bien plus simple à faire fondre du platine( 1750 degrés. ) Cela en 1774 !

    Le granite a une température de fusion comprise entre 900 et 1200 degrés

    je dis pas qu’ils ont fait comme ça, mais arrêtez de prétendre que c’est impossible 🙂

  3. Comment by post author

    Admin

    A Schacace :
    Je ne dis pas qu’il n’est pas possible de faire fondre une roche, mais que la viscosité du magma pose problème.
    J’affirme surtout qu’il est impossible d’obtenir un granite comme ceux de la Grande Pyramide de Khéops par refroidissement d’un magma dans un moule. Les roches plutoniques se forment par solidification très lente de poches de magmas dans la croûte continentale. La croissance des cristaux est extrêmement lente. Cela peut prendre des millénaires.
    Et ce n’est certainement pas comme ça qu’on obtient des roches sédimentaires (grauwacke) et métamorphiques (schistes, gneiss).

  4. Deshayes

    Pour quelqu’un qui ne connait pas l’alchimie il lui est inconcevable d’obtenir un liquide transparent du métal.

    Et pourtant voyez ce que Patrick Burensteinas, un des 10 Alchimistes par siècle vous démontre qu’il l’a fait !

    Vous dépensez trop d’énergie dans votre tentative de ridiculiser la technique de la pierre moulée.

    Vous croyez qu’aujourd’hui cette technique n’est pas utilisée ?
    C’est que vous n’êtes pas du tout dans les Connaissances de la construction comme les architectes, les génies civilistes et les Compagnons du devoir.

    Par contre il est des connaissance cachée et qui ont été transmises oralement, voir par des dessins ou des gravures comme pour la transmission de la méthode pour réaliser le Grand Œuvre de la Pierre Phylosophale.

    Je vous informe que l”art de l’Alchimie vient des kemites.

    Bref, vous préférez être dans le déni ce qui vous réduit à disparaître.

  5. luc

    Davidovits affirme avoir retrouvé de la matière organique dans un échantillon de granite de puma punku. Il en conclu que c’est obligatoirement de la pierre moulée. Quen pensez vous ? Merci

  6. ya une bonne différence entre des miroire et une loupe surtout une super loupe et avec un soleil hyper rayonnent quoi que pas de preuve, mais si on trouve une de ces loupe un jour enfui quel que part en egypte ou autre part prés de d autre pyramide construite ailleurs bin ont verra mais sa reste plausible

  7. Olivier B

    Bonjour.
    Merci pour votre article. Ça tombe bien de voir un géologue qui s’intéresse au sujet. Sans parler du film K pyramide 2019, que pensez vous de Davidovits et de son institut geopolymere ? Cela pourrait être une bonne explication ces fabrications de l’énorme volume de pierre ressemblant à du calcaire. Nettement plus facile à coffrer à froid qu’à monter et tailler. Par contre les français ont trouvé en 2013 un papyrus journal de bord d’un capitaine important le calcaire blanc du parement de la pyramide. Donc ça ne va pas pas dans le bon sens. Pour le moulage du granite je me demande depuis plusieurs années s’il est possible de faire comme suit. Je pars de la connaissance des séries de crystallization de Bowen en geol. Finalement le quartz est le dernier mineral à crystalliser en se refroidissant. Donc serait il possible de mélanger des graviers de phenocristaux de la composition d’un granite avec du quartz fondu pour les mélanger ensemble et immédiatement couler et refroidir pour mouler un objet qui aie l’apparence d’un granit. Je suis bien conscient comme vous qu’il est impossible de réformer des phenocristaux de façon simple à partir d’une roche totalement fondue. Je ne peux m’empêcher de trouver que sur les photos des vases les énormes cristaux sont disposés de façon tout à fait étrange par rapport à la nature ce qui m’a fait penser à ma méthode de reconstitution d’un granite par l’utilisation d’un liant fondu. Cordialement

  8. Comment by post author

    Admin

    A Luc :
    Je dois voir cet échantillon de granite pour me prononcer. Je suis en train d’écrire un article sur la théorie des pierres moulées sur le plateau de Gizeh.

  9. Comment by post author

    Admin

    A Olivier B :
    Bonjour. Il n’est pas possible de reconstituer un granite de cette manière. L’examen de la roche au microscope polarisant révélerait immédiatement que les cristaux sont plongés dans une matrice vitreuse. Un granite est toujours entièrement cristallisé. Il n’y a pas de verre. Cordialement.

  10. @Admin,
    1-J’ai lu que certaines plaques de granites avaient été mélangées à du magma volcanique donc ont été fondues et ont coulé dans la lave donnant une pierre qui est appelée Rhyolite, qui rappelle bien évidemment le granite mais qui est marron-rose dans la masse (on en voit en pierres tombales!)
    2-En supposant que la loupe de K2019 donne la température voulue dans un creusé, son diamètre de 5 m donne une puissance solaire moyenne de l’ordre de 10 KW, pas de quoi faire fondre plus de quelques dizaines de KG de granite par jour, pas de quoi couler une poutre de 65 t dans la journée!
    3-Sans prendre parti sur la capacité des bâtisseurs des pyramides à faire du géo-polymère, une chose est certaine, il n’y a jamais eu sur le plateau de gizeh, de gisement de calcaire à nummulite ni de calcaire de Turah sous forme pulvérulente qu’il suffisait de gratter pour l’extraire, ça peut se vérifier tous les jours.
    4->En conséquence pour obtenir la matière première, ils auraient dû d’abord concasser la roche avant de la reconstituer (difficile de faire plus connement), ce qui coûte en énergie de l’ordre de 10 KWH / M3, alors qu’élever une pierre de 1 M3 (2.4 t) à 40 m de hauteur ne consomme que 0.25 KWH. La messe est dite.

  11. Line

    Comment crée des pyramides sous marines avec la technique de Davidovich ? On en trouve même au pôle Nord dans des zones ou les composants ne sont pas du tout favorable à la constitution de ce béton.

  12. Comment by post author

    Admin

    Il n’existe pas de pyramide au pôle Nord. Ne cherchez pas vos informations dans des sites non fiables.

  13. Comment by post author

    Admin

    Je me demande où ils ont trouvé du magma. Il n’y a aucun volcan actif en Egypte. Pour en trouver, il faut aller en Ethiopie.

  14. N2NH2O

    Vous êtes très fort!
    Vous commenté un documentaire que vous n’ avez même pas pris la peine de regarder en entier !

  15. guppy88

    Le granite fond très bien avec une simple lentille de Fresnel en plastique.
    Il se crée une petite cupule qui commence devient pâteuse avant de se liquéfier en partie.
    En revanche au refroidissement cela ne ressemble plus du tout à du granite. La surface est plutôt vitreuse foncée. Et vu la faible quantité qui est fondue il n’y a aucun rayonnement on peut rester à coté sans problème.
    Par contre j’ai appris au lycée technique (il y a de cela bien longtemps) que le granit était un eutectique qui fond et se solidifie à température constante comme un corps pur bien que cela soit un mélange.

  16. preudhomme matthieu

    Admin, s’il vous plaît ne dites pas aux gens quoi lire ni où, les gens ont envie de savoir et la majorité est très loin de se satisfaire avec ce qui est raconté dans les livres d’histoire à ce sujet. L’imperméabilité des instituts, leur refus de dialoguer, leur explication douteuses poussent les gens à chercher par eux même, et nous trouverons, vous en plaise ou non. Les connaissances poussées des Anciens sur les mathématiques l’astrologie, l’architecture, et la philosophie sont évidentes. Comparez leur héritage à celui de notre civilisation, cela se passe de commentaires. Bien à vous

  17. Comment by post author

    Admin

    A preudhomme matthieu :
    Je ne nie pas du tout que les Anciens étaient des gens très habiles. J’explique que la théorie des granites fondus est fausse.

  18. Vincent B

    Quel plaisir de voir quelqu’un de compétent prendre le temps de dézinguer les stupineptidioties qui fleurissent sur le net. N’importe qui s’improvise sachant en foulant aux pieds les notions de base et la cohorte de neuneus applaudit en braillant qu'”enfin quelqu’un ose rompre le silence”. Il faut 10 fois plus de temps pour argumenter la vérité que pour asséner des conneries invérifiables. Lire certains commentaires supra est édifiant à ce sujet.

  19. Aristide Clairembart

    La science n’est science que quand elle peut être démontrée concrétement; sinon ce n’est qu’une théorie.

  20. Comment by post author

    Admin

    @Aristide Clairembart, en science, on fait justement des démonstrations, ainsi que des observations et des expérimentations.

  21. Gensy

    Merci

    Pour ces informations scientifique et comportant donc des donnée expérimental.

    Alors que pour le géo polymère de type calcaire, l’expérimentation ayant réussi me semble acceptable au vue des données du moment. Autant le granite chauffé pas une lentille me semblait non recevable d’autant plus affirmé sans expérimentation pour l’instant. Ceci m’amène à la question suivante, est-il possible de liquéfier du granite en présence d’acide ou de de bases ou tout autre solvant puis de le solidifier en neutralisant la substance ayant servi à le liquéfier ou par évaporation du solvant. Biensur en faisant abstraction de la dangerosité pour l’organisme manipulant ses produits.

    Merci beaucoup de partager tes compétences. Les miennes sont dans le domaine biologique

  22. Comment by post author

    Admin

    @Gensy. L’examen au microscope polarisant et à d’autres instruments des minéraux du granite montre que ce sont des vrais cristaux, qui se sont formés par refroidissement très lent d’un magma. C’est démontré.
    Par ailleurs, on sait de quelle région les blocs de granite sont venus. On sait aussi que les Égyptiens étaient capables de transporter de gros blocs par bateau.

  23. Mickael Verrier

    Bonjour Admin,
    J’ai vu le film K2019 avec beaucoup de plaisir et d’étonnement. La seule chose qui m’a posé un vrai problème était cette histoire de lentille qui m’a semblé peu claire et plutôt aventureuse, en un mot assez peu crédible.
    J’ai deux questions :
    1) Est-il possible de reconstituer une pierre à froid avec le mélange cité dans le documentaire, Natron (carbonate de soude) + chaux + calcaire pulvérulent et donc, est-il vrai que l’ajout d’eau transforme le natron et la chaux en soude caustique et que cela serait le liant permettant de donner à terme de la pierre difficilement différenciable d’une pierre géologiquement formée ?
    2) Le documentaire parle de la transmission de cette technique “secrète” aux Francs-maçons qui aurait, grâce à cela, construit et continuent de construire des cathédrales et monuments plus récents ?

    Cordialement,

  24. Comment by post author

    Admin

    Bonjour Mickael Verrier,
    Dans votre première question, je reconnais la théorie sur les géopolymères de Joseph Davidovits. J’en ai fait une critique dans cet article :
    La grande pyramide de Khéops bâtie avec des pierres synthétiques ?
    Vous verrez que d’après les analyses qui ont été faites, les blocs en calcaire des pyramides de Gizeh sont naturels. Ces pierres n’ont pas été reconstituées.
    Regardez aussi la vidéo de Gollum Illuminati qui se trouve à la fin de l’article. Les explications y sont très claires. Puisque vous admettez que les Égyptiens pouvaient tailler et transporter des blocs de granite, vous devez admettre qu’ils pouvaient en faire de même avec des blocs de calcaire.
    Actuellement, les seules pierres synthétiques que l’on fabrique en béton hydraulique, technique mise au point au début du XXe siècle.
    Cordialement

  25. lanza

    Krasniqi vit à notre époque, il suppose uniquement que ses affirmations soient exactes.
    Trois solutions
    1/ La potion magique de Panoramix
    2/ les extra terrestres
    3/ le secret des égyptiens n’a toujours pas été découvert
    Que l’on m’explique comment monter des blocs de 70 T à 100 de hauteur

  26. Comment by post author

    Admin

    @ Lanza:
    On n’a pas les réponses à toutes les questions mais on sait que la théorie de Krasniqi est totalement fausse. Bien plus, elle est absurde.
    On sait que les Égyptiens taillaient ces blocs dans des carrières et qu’ils pouvaient les transporter par bateau. Les blocs de granite sont venus de loin en amont du Nil. Les blocs de calcaire ont été extraits du plateau de Gizeh.

  27. Ron

    Les Pyramides, il voulait sûrement dire au pole sud et non pôle Nord, est ce que ça se pourrait ? Je ne prétends rien, je pose juste la question

  28. En 1998 j’ai visiter avec ma famille l’exterieur et l’interieur de la pyramide de Kheops et le plateau de Gizeh en Egypte et j’ai vue aussi le musee du Caire, j’ai beau refelechir du comment l’architecte et son equipe ont ils pu construire un tel edifice il y a plus de 4000 ans? plusieurs theories, celle du transport sur des kilometres et de la taille de plus de 2 millions de blocs de pierres ainsi que des miliers de tonnes de granite, dont une partie a ete monter a plus de cinquante metres de hauteur au minimum, ils devaient obligatoirement avoir une mechanisation pour le faire, je ne comprend pas pourquoi de nombreux histoiriens et autres ne veulent pas admetre que ceux qui ont construire de tels monuments avec une tres grande connaissance architecturale et technique, ne seraient pas capable aussi d’avoir une mechanisation qui a disparu avec le temps? ce qui m’avais donner cette idee d’une mechanisation oublier c’est quand j’avais vue un Egyptien de plus de 75 ans dans un petit local dans une petite rue, fabriquer pour les touristes des objets touristique de toutes sortes, des petites statues de pharaons, des scarabes, etc…, il avait plusieurs petites machines mechanique qui faisait fonctionner avec son pied, a peux pres le meme systeme mechanique que les anciennes machine a coudre avec arrivee d’eau, toutes etaient manuelles et non electrique, elles etaient faites de bois et de tiges de metal, et il arrivait a sculter et polir tres rapidement la pierre et le granite avec une grande precision. A mon avis ce sont reellement les ancetres des Egyptiens qui ont construit ces pyramides a Gizeh, leurs machines ont tous simplement disparue.
    C’est etonnant, beaucoup de chercheurs et d’historiens voient tres bien avec leurs yeux le tres haut degre de savoir en terme de construction des anciens Egyptiens, et malgre cela ils ne veulent pas admetre que ces memes anciens Egyptiens avaient pas seulement un grand savoir en architecture et en construction, mais qu’ils en avaient aussi en mechanique.
    L’idee de faire fondre le granite est la solution qui aurait ete la plus simple si cela fonctionnait, et creer des blocs de pierres avec de la peirre reconstituee aussi aurait ete beaucoups plus simple, a savoir maintenant si c’est vraiment cette technique que les anciens Egyptiens ont utiliser ou est ce avec des machines manuelle actionner par des boeufs, mulets, chevaux et humains? seuls des experiences pour essayer de reproduire ce qu’ils ont construit peux donner une reponse, pour l’instant cela reste que des idees et de la simple theorie non verifier.

  29. merci
    par mon approche empirique de la cuisson des argiles en céramiques, je connaissais l’eutexie et les phases de cristallisation des aluminosilicates en température (et en phase solide).. et je n’imaginais pas que l’on puisse si aisément faire fondre une Roche, la couler et espérer qu’elle ressemble physico-chimico-structurellement à la matière d’origine, mais il me manque un bagage scientifique pour formaliser ma perception.
    donc, chapeau bas pour cette explication de fond que je comprends à 99%!
    merci*!

  30. Ged

    Des occidentaux qui connaissent mieux que personne l’Egypt ancestral.

    Ieu kanggo lucu 😉 (c’est du soudanais)

    هذا هو مضحك ؛)

  31. Ged

    Il était bien noir le peuple hébreu à l’époque je trouve.

    ביתא ישראל c’est de l’éthiopien.

  32. payet yves

    Bonjour Admin,
    J’aimerais simplement avoir votre avis sur les gravures fines et précises sur le granit profondeurs d’environs 1cm

  33. Guillaume

    Bonjour Admin,

    Pensez-vous qu’il y aurait une technique pour ne faire fondre ou dissoudre que le liant des cristaux de granit et de pouvoir ainsi couler le granit tout en conservant la structure de ses cristaux originaux relativement intacts?

    Merci pour vos explications

  34. Comment by post author

    Admin

    Bonjour Guillaume. Il n’existe pas de “liant” entre les cristaux de granite. Cette roche est tout entière constituée de cristaux. Si on la chauffe, ils commencent à fondre et deviennent du magma. Pour que de nouveaux minéraux cristallisent à partir de ce magma, il faut le laisser refroidir très lentement. Dans tous les cas, on ne peut pas reconstituer la roche initiale, parce qu’elle s’est formée à des milliers de mètres sous terre. Ce sont les lois de la minéralogie. On ne peut pas y échapper.

  35. yahla

    ok puisque vous ete specialiste des roches explique nous comment ont-ils reussi a fabriquer des statuettes en granite ect…… des poteries avec des materiaux plus durs que le granite et le quartz

  36. Comment by post author

    Admin

    A Yahla :
    Je vous recommande les vidéos de la chaîne Passé Recomposé. J’en ai mis deux sur ce site. Vous y trouverez des réponses.
    https://www.youtube.com/channel/UCGHez4gV7nwUcS42ihkNnZg/videos

  37. Boris

    Les pierres de la pyramide sont toutes de différentes tailles. Il y en a pas deux qui se ressemblent. Je vois mal les égyptiens fabriquer autant de moules qu’il y a de pierres. C’est élémentaire, tout ce documentaire est un tissu de connerie.

  38. Claude SECCHI

    Bonjour ADMIN.
    Je ne suis ni un spécialiste de la géologie , ni un spécialiste de la sidérurgie.
    Cependant, j’ai déposé un brevet d’invention qui préconise de “noyer” , lors de la fonte de l’acier, des éléments de minéraux, bruts ou déjà élaborés, plus ou moins petits, plus ou moins nombreux, comme le granite ou le verre,
    Ce mélange serait au moins aussi résistant que l’acier (5,5 sur l’échelle de Moh pour le verre et l’acier; 7 pour le granite). Il résisterait très bien à la compression, et présenterait l’avantage d’être moins coûteux et plus léger que l’acier. Par exemple, ce mélange conviendrait, me semble-t-il, aux blindages, aux coques de navires, aux rails de chemins de fer.
    Pour un blindage, pour le même poids, l’épaisseur pourrait être plus grande que s’il était constitué de 100 % d’acier.

    Le problème que je ne sais pas résoudre est le suivant: La température de fusion des minéraux est inférieure à celle de l’acier. Comment donc “noyer” des minéraux dans l’acier en fusion ?
    Merci pour la/les solutions que vous pourrez me proposer.

  39. Comment by post author

    Admin

    Bonjour Claude Secchi,
    Je suis au regret de ne pas pouvoir vous aider à résoudre ce problème. La technique n’est pas mon domaine. Je me limite à l’étude des roches et des paysages.

  40. Gg

    En fait, on ne sait pas grand chose sur le comment ils ont fait. Cette thèse n’est pas plus ridicule que celle qui expose le fait de lever des pierres de plusieurs dizaines de tonnes à plusieurs dizaines de mètres.
    Une question : les scientifiques ont-ils examiné de très près les pierres des pyramides, car il doit bien avoir une différence de taille entre une pierre moulée reconstituée et une pierre naturelle taillée ? Je pose la question. Peut-on y répondre?

  41. Comment by post author

    Admin

    @Gg, on sait que la fusion du granite ne redonne jamais du granite. Je vous invite à regarder cette nouvelle vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=94va90-IsxI&t=442s
    Des scientifiques du four solaire d’Odeillo, dont je parlais au début de mon article, ont fait une expérience de fusion du granite.

  42. Gg

    Ma question était : sait-on reconnaître une pierre naturelle taillée d’une pierre fondue et moulée quelque soit le matériau obtenu à la fin? Il doit bien y avoir une différence au-delà du matériau obtenu à la fin.
    Si oui, les pierres des pyramides c’est quoi alors exactement ? On devrait le savoir avec les techniques d’observation de l’infiniment petit.

  43. Comment by post author

    Admin

    @Gg, on sait très bien reconnaître une pierre naturelle taillée d’une pierre qui a subi une fusion. Les géologues ont l’habitude de faire de telles études. Ils font des examens à l’œil nu, à la loupe et au microscope pétrographique. Ils utilisent des appareils encore plus perfectionnés comme des micro-sondes ioniques. Ils savent “faire parler” les pierres et reconstituer leur histoire.
    Les pierres des pyramides du plateau de Gizeh sont essentiellement du calcaire à nummulites extrait sur place et quelques blocs de granite acheminés par bateau du sud de l’Égypte.

  44. prat

    Admin, merci pour ces explications sur la fusion du granit. Je me rends compte, en lisant les commentaires, qu’un grand nombre de personnes ne sont toujours pas convaincues. La construction des ces pyramides n’a pas fini des diviser les pauvres humains que nous sommes. J’espère qu’un jour un papyrus nous donnera la solution.
    En attendant, j’ai réfléchi sur: comment élever un bloc de 70 t à 60 m de haut.
    Je peux communiquer mes hypothèses à qui serait intéressé.
    cordialement.

  45. Comment by post author

    Admin

    Bonjour Prat.
    Les gens qui se sont exprimés contre cet article, en réalité, ne veulent pas être convaincus. Ils défendent bec et ongles des théories pseudo-archéologiques parce qu’ils s’opposent à la science.
    Vous pouvez présenter votre théorie. Les archéologues pensent que les Égyptiens utilisaient des rampes pour monter les blocs de pierre. Il y a quelques indices en ce sens.
    L’extraction des blocs dans des carrières est en revanche définitivement prouvé.
    Cordialement

  46. JOHAN

    Que de condescendance….
    Pour commencer , que ce Mr krasniki ai tord ou raison, il essaye d’apporter des arguments. (Ce 26 mai , arguments exposés par des chercheurs du cnrs dans une nouvelle vidéo réponse )

    Vous vous prétendez spécialiste en pétrologie mais à quel titre ? Êtes vous chercheur ? Avez vous un diplôme ? Car si vous êtes un scientifique vous devez adopter le raisonnement scientifique . Or vous en êtes loin , vous êtes dans la subjectivité et le plus choquant étant que vous n’avez même pas regardé le reportage que vous critiquez… absurde !!!! Moi je ne suis rien et je ne sais rien. Par contre je trouve que le message est aussi important que le porteur de message .

    Bien entendu vous n’avez aucune connaissance en “BTP” comme vous le dites , et apparemment très peu de lectures ou de références à avancer.

    Quels sont vos travaux ou parutions ?
    Pourriez vous exposer vos références / champs de compétences. …?

  47. Comment by post author

    Admin

    A Johan,
    On n’a pas besoin d’être un éminent scientifique pour affirmer que la Terre n’est pas plate mais qu’elle est sphérique (ou presque). Avec le granite, c’est pareil. Du granite fondu à l’air libre ne redevient pas du granite. C’est plus clair comme ça ?
    Si cela peut vous rassurer, j’ai regardé la partie de la vidéo de Krasniqi qui parle du granite. J’en ai même extrait quelques images.
    Peut-être avez-vous vu cette vidéo de fonte du granite dans le four solaire d’Odeillo : https://www.youtube.com/watch?v=94va90-IsxI&t=446s
    Une autre expérience, à température moins haute est présentée dans mon article. Ces deux expériences ont montré que du granite fondu ne redevient pas du granite.
    Qu’est-ce qu’il vous faut de plus pour admettre que la théorie de Krasniqi est fausse ?

  48. Michaël

    C’est simple: le granit naît sous pression et refroidissement très lent du magma dans les profondeurs de la croûte terrestre, il est ensuite mis à jour par les processus mécaniques de subduction; la géochimie explique qu’une roche (un magma de composition fixe) ne peut retrouver un état structurel (cristaux: caractérisation chimique, densité, structures) identique si elle ne se solidifie pas (ou exprimé autrement: ne se refroidit pas) dans les mêmes conditions de pression et température (cf. diagrammes des phases et métallurgie, chimie des mélanges, géochimie).

  49. jean michel Parera

    Possible ou pas possible, nous ne savons rien de rien sur rien. Ni comment çà a été possible, ni avec quoi çà a été possible. etc… Attendons encore un peu et la bonne solution va apparaître… n’affirmons rien.

  50. Didier

    Bonjour,
    j’ai vu hier une discussion entre femi et la tronche en biais
    https://www.youtube.com/watch?v=IfyigKpVtXw
    il est incapable de répondre aux questions
    et une démo de fusion de granit à Odeillo
    https://www.youtube.com/watch?v=94va90-IsxI&t=25s
    J’aimerais un explication de ce qu’il se passe
    C’est quoi qui brûle ? (fumée)
    C’est quoi les morceaux qui sautent ?
    Au départ y’a plusieurs composants chimiques et après fusion c’est plus homogène ?

  51. verh pierre

    J’ai vu le film et je ne rejette pas l’idée du moulage en pierre qui explique certains joints improbables, mais la technique du fusion du granit avec des lentilles me paraissait incongrue. J’ai la réponse. Merci. Pour être complet, je voudrais savoir pourquoi la chambre haute de Kheops a cinq plafonds en granite surmontés de chevrons alors que la chambre médiane n’en a aucun alors que les chevrons de la chambre médiane supportent un poids supérieur. Ces cinq plafonds en granit représentent un travail considérable alors qu’ils n’ont aucune utilité architecturale (sinon protéger une pièce encore inviolée protégée par les chevrons ainsi surélevés.) La question reste ouverte. Cordialement

  52. Comment by post author

    Admin

    Bonjour Didier,
    Le granite contient de l’eau piégée dans les minéraux. Elle est libérée sous forme de vapeur lors de la fonte du granite, qui se fait ici à très haute température. A vrai dire, j’aimerais en savoir plus sur cette expérience. Je pense que la température a dépassé les 2000 °C. C’est très largement supérieur à la température de fusion du granite. Des minéraux peuvent même être vaporisés. Les morceaux sautent probablement à cause de la pression des gaz.
    Si la température avait été plus basse, le magma n’aurait pas pu couler.
    Oui, la roche obtenue est plus homogène que le granite. Elle ressemble à une obsidienne.

  53. Comment by post author

    Admin

    Bonjour verh pierre,
    Je peux vous indiquer cette étude qui a été effectuée par Franck Monnier. Elle a été publiée dans une revue allemande mais le texte est en français.

  54. Vanbeneden

    Une hypothèse intéressante est donnée dans le dernier épisode de ” l oeil d Horus”.

  55. Biostormy Liner

    Bonjour,

    Vous oubliez plusieurs éléments dans votre raisonnement de pétrologue:

    1) Les connaissances de l’époque, ne sont pas celles d’aujourd’hui.(voir meilleure…)
    Les pièces en granite en sont la preuve physique et d’une technologie non reproductible de nos jours car cette civilisation actuelle n’a pas saisit l’esprit des choses par manque de spiritualité et de foi dans le respect de la nature en général…
    2) La gravité était différente (les hommes et femmes étaient de grandes tailles, plus de 2 mètres voir 3 mètres pour certains)
    3) Etre humble est un devoir fondamental se tromper fait parti de notre évolution individuelle ou globale. Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis…

    Namasté

  56. Zarathoustradamus

    Bonjour, en tant que spécialiste du paranormal, j’aimerai savoir comment votre article publié en décembre 2018 traite d’un film paru en décembre 2019? Cordialement.

  57. Comment by post author

    Admin

    Bonjour Zarathoustradamus :
    La solution de ce mystère est simple. Après avoir rédigé cet article, j’ai modifié sa date. Je ne voulais pas qu’il soit trop visible sur ce site parce que j’y traite de sujets sérieux. Néanmoins, les internautes le trouvent grâce à son référencement. C’est l’article le plus lu du site.

  58. Zarathoustradamus

    Merci d’avoir pris le temps de me répondre, je plaisantais évidemment et je comprends que si vos travaux ne consistent pas à “débunker” toutes les assertions scientifiquement douteuses, votre article reste néanmoins sérieux ! Cordialement. Bonne continuation dans vos recherches.

  59. Rae

    Vous vous décrédibiliser dès le début :

    «Comme elle dure 3 heures et 35 minutes, je ne l’ai pas regardée »

    Vous vous permettez de réfuter une théorie que vous n’avez même pas lu en intégralité ?

    Les bois de coffrage scellé dans le béton égyptien ? Ce n’est pas du moulage ?

    Les constantes universelles inventées par des Afro dérange au plus haut point ….

  60. Comment by post author

    Admin

    A Rae,
    J’ai regardé tout le passage où Fehmi Krasniqi présente sa théorie du granite fondu. J’ai aussi regardé ce débat de 4 heures et 40 minutes entre Krasniqi et Alexis Seydoux :
    https://www.youtube.com/watch?v=j3BnUi4lBt8

  61. Mister_M

    pourquoi prétendre que c’est impossible alors que cette possibilité a été démontré en vidéo?
    je supporte pas cette arrogance surtout quand les théories qu’ils soutiennent sont encore + improbables …

  62. Comment by post author

    Admin

    A Mister_M,
    Ce qui a été démontré, c’est que du granite fondu ne redevient pas du granite. Je vous invite à regarder cette petite vidéo :
    https://www.youtube.com/watch?v=UsbHWXfpmUk
    ou l’expérience complète :
    https://www.youtube.com/watch?v=94va90-IsxI

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :